08/10/2009

Le texte sur les jeux en ligne arrive à l'Assemblée


Depuis mercredi, l'assemblée examine le projet de loi qui entourera l'ouverture du marché des jeux d'argent en ligne.

Dans la presse, les témoignages d'addicts s'accumulent, comme dans Libération où Mourad 31 ans, Postier, en congé maladie, raconte comment il a perdu ses économies -100 000 euros- à cause du jeu.


Mais le débat prend aussi un tournant politique.
D'après un (très bon) article du Monde :
Le marché des jeux en ligne pourrait générer 3,5 milliards d'euros d'ici à 2015, estiment certains experts. Des grands noms du monde des jeux, du sport et des médias lorgnent sur le jackpot. Tous ou presque ont leurs entrées auprès du chef de l'Etat.
Seraient intéressés par le marché des jeux en ligne : Stéphane Courbit, Arnaud Lagardère, Vincent Bolloré, Martin Bouygues, de Bernard Arnault, Arthur, Dominique Desseigne.. Des personnages influents qui ont forcément un peu poussé le gouvernement UMP pour qu'il nous ponde rapidement cette loi.



Il fallait sans doute passer par là pour obtenir une avancée de la législation sur le jeu en ligne.

Coté joueur, on peut juste prédire que cette ouverture de marché amènera plein de débutants sur nos tables de poker.
C'est toujours bon à prendre.
Reste à espérer que le gouvernement ne taxe pas trop les joueurs, sinon nous allons vite regretter la période actuelle..



Je finirai par cette extrait d'un débat avec Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie :

Comment se soigne-t-on d'une addiction aux jeux ?

Tout d'abord en repérant qu'il s'agit d'une vraie addiction. C'est-à-dire d'un comportement répétitif, avec des dommages.

Les psychothérapies passent toutes par deux chemins : celui de l'histoire personnelle et celui – pour les thérapies cognitives – de la correction des fausses croyances comme l'illusion de maîtrise du hasard.
Cette pensée automatique peut être repérée et modifiée par une psychothérapie.


3 commentaires:

Eiffel a dit…

c'est pour controler l'addiction (ou au moins la mesurer) qu'il faut légiferer. Sinon, c'est la politique de l'autruche !!

et combien ont perdu leurs economies au loto ? on ne peut pas réellement empecher les gens de dilapider leur argent...

aldanjah a dit…

ouverture du marché => davantage de joueurs => davantage d'addicts.
C'est mathématique

D'après moi, le contrôle de l'addiction par l'Etat, c'est du blabla. Juste une excuse pour justifier la taxe imposée aux salles de jeu.

L'addiction ils vont avoir du mal à la contrôler. Ils peuvent juste aider ceux qui ont déjà claqué leurs économies à prendre conscience de leur dépendance, à la rigueur.

ezeki4l a dit…

http://www.madeinpoker.com/juridique/les-deputes-adoptent-le-principe-de-reseaux-de-poker-100-franco-francais-3600.html

"le Gouvernement souhaite que les joueurs s’inscrivent sur un site en '.fr'. Cette procédure permettra aux joueurs français de se protéger de joueurs s’inscrivant sur un site en '.com' ou autre. On ne peut concevoir l’existence de tables avec des joueurs sous régulation française et des joueurs qui ne le seraient pas".

Ça va pas vraiment dans le bon sens, là... Quelle m**** !