31/12/2010

Retrouver le documentaire de GabX : Joueur(s)

Gab-X documentaire
Si vous avez manqué la diffusion de ce documentaire jeudi sur Direct Star, il n'est pas trop tard !


Résumé :
A Las Vegas, des joueurs inconditionnels se confient sur leur passion. Dans le casino mythique Le Rio, 6700 d'entre eux, venus du monde entier, se retrouvent. Ils viennent pour s'affronter et briller parmi les stars mondiales du poker. Il faut dire que la mise en vaut la peine : 8 millions de dollars sont à emporter, pendant une semaine de compétition. Le main Event, c'est un peu les jeux olympiques du poker. Xavier «Furax» Jacquet, Eric «Pshico» Sagne, Antoine «Solody» Amourette, Marc «Locsta» Inizan et Laurent «Apog» Gauter, tous Français, guident la caméra pendant leur séjour au cœur de la ville mondiale du jeu : Las Vegas.

Le Reportage :


Joueur(s) | Documentaire poker | Gabriel Kaluszynski




Mon avis
:

Ce documentaire m'a rappelé mon propre séjour à Vegas, même si j'étais plus proche du touriste gambleur que du joueur pro qui vient tenter de décrocher le jackpot au plus gros tournoi de l'année.

J'aime bien le passage qui explique qu'être un joueur pro, c'est avant être tout un bon gestionnaire. Ça aidera sans doute à casser l'image du joueur de poker "gambleur fou" qui existe encore dans l'esprit collectif.


A lire :
Le sujet consacré au film sur ClubPoker
L'interview de Gab-X sur ClubPoker

06/12/2010

CR Pokerthon 2010 - 3ème édition


Il fallait braver le froid et la neige pour se rendre au Pokerthon de la Garenne Colombes ce samedi 4 décembre.

Le rude climat a eu un impact sur la motivation des gambleurs du 92, car nous étions 198 (au lieu des 248 qui avaient confirmé leur inscription).
Moins de joueurs qu'en 2009 donc, et une baisse du montant reversé au Téléthon (1509€ d'après le blog du pokerthon, soit -30% par rapport à 2009).

Malgré ça, ce fut une bonne journée :)



Pour vous décrire mon tournoi dans les grandes lignes :
nous commencions avec 10k jetons, blinds 25-50.

- sur la 2eme main, à ma table, nous avons eu le 1er éliminé du tournoi :
flop 8 9 T, 3 joueurs s'enflamment. (je jette alors mon J9 prudemment). 2 joueurs partent à tapis, et le 3ème fold après avoir engagé la moitié de son stack. 6J vs JQ. Applaudissements.

- Quelques mains plus tard, le jeune à qui il reste 5k chips fait un move "étrange" en poussant son tapis avec un maigre TT, malgré les 4 pics sur le board. Il vole le pot mais je prends note : monsieur est un peu foufou :)

- Je me retrouve ensuite dans un coup contre ce même jeune. J'ai AQ au cutoff. Il me relance de la BB. Je call. flop Qxx : il bet fort, je call. Sur la turn, il bet encore. Je le relance à tapis et il call avec AK (?!). mon stack passe à 16k.

- Le premier gros bad beat sera pour mon voisin de gauche :
il a AA et call un tapis adverse sur un board Kxxx. le mec en face a 99 et touche un 9 sur la rivière. No luck.



- Lorsque ma table casse, je me retrouve à la table 2, une table qui rigole beaucoup moins :)
Les joueurs jouent vite, ils sont calmes et agressifs. (surtout le joueur à ma gauche). Je ne m'enflamme pas et ne prends pas de risques post-flop : je lâche un AQ sur flop Jxx, et un autre 99 sur flop Qxx.

- Finalement je parviens à maintenir mon stack sur quelques vols pré-flop, mais les joueurs à ma table commencent à bien monter leurs tapis. A la pause déjeuner nous nous retrouvons à 5, dans l'attente de sang neuf pour notre table.







- A l'arrivée des nouveaux joueurs, l'un d'entre eux se fait "remarquer" :
il a AQ et call 2 gros barrels sur un board Kxxx. A la river, un as crucifie le joueur d'en face qui avait K9. Voilà ma prochaine cible : un monsieur très loose.

- Je voie ensuite un QQ. je relance à 1200, mon voisin de gauche 3-bet à 2800. Cette fois-ci je push et il lache AQ face up.

- Je prend ensuite un gros pot, en faisant un call "mourrant" avec AK sur board QTxKx. Bien vu car K9 en face.

- Je suis alors à 27000. et trouve AK au bouton. Je 3bet "monsieur loose" à 5k. Il m'envoie son tapis. Et c'est le coin flip AK vs QQ pour un pot à 48k. Mais rien pour moi malheureusement.

Avec moins de 5 BB, j'enverrai le reste quelques mains plus tard en combat de blind Q8 vs AJ.


Dans les faits, je sors 101e/198.
AK était peut-être un peu léger pour s'enflammer avec un tapis de 45BB, mais d'un autre coté, le tournoi allait finir tard et je ne pouvais pas rester jusqu'à 3h du mat.


L'année prochaine, je tacherai de me réserver la journée entière, et aussi de finir au moins dans les 100 premiers.

Merci aux organisateurs :
- l'association La Garenne Jeunesse et le club de poker LGJ
- winamax, le sponsor officiel, qui a offert quelques lots
- la ville de La Garenne Colombes qui a prêté les locaux
- sans oublier les bénévoles, qui avaient le sourrire :)



plus d'infos sur le blog du pokerthon.
toutes mes photos sur cet album picassa

30/11/2010

les qualités professionnelles du joueur de poker


Ci-dessus un article provenant du gratuit 20minutes : "Le poker, un atout professionnel". On y apprend que certaines entreprises pensent que les amateurs de poker ont des qualités qui peuvent leurs être utiles. Elles intègrent même le poker à leur processus de recrutement..

L'article liste des qualités issues de la pratique du jeu : régularité, persévérance, tempérance, courage, psychologie, modestie, évaluation des risques, discipline..

Dire aux joueurs de poker qu'ils sont pleins de qualité, ça fait plaisir, mais si on regarde les faits de plus près :

le 26 novembre, l'agence de publicité H. a organisé un tournoi de poker pour recruter leurs stagiaires parmi 80 étudiants. (affiche ci-contre)

Pas de raisons de s'emballer pour des offres de stage. Cela ressemble davantage a un prétexte pour communiquer sur leur client Pokerstars - une campagne de notoriété réussie d'ailleurs car le buzz a pris (voir rue89)





en Septembre 2010, la SSII GFI a organisé une soirée "speed recruiting poker". N'en déplaise au rédacteur de l'article de 20minutes, "le poker était simplement un prétexte pour créer de la convivialité et de l’échange entre candidats et collaborateurs GFI" d'après le responsable RH (voir interview sur keljob.com)





Les 2 exemples dont parle l'article de 20 minutes sont donc malheureusement assez éloignés de la "reconnaissance des qualités professionnelles" du joueur promis par le titre de l'article.


Quand on y réfléchi un peu, si les recruteurs s'intéressaient vraiment à la stratégie, c'est vers les échecs qu'ils se seraient tournés..


Quant aux autres qualités, je ne peux m'empêcher d'envisager en quoi elles peuvent être utiles en entreprise :

- le contrôle de soi.
L'employé ne va pas "tilter" : il saura garder son sang froid et ne lâchera pas son boulot, même si les conditions sont difficiles (boulot chiant / supérieurs insupportables)

- le bluff.
Pour un poste de commercial, c'est souvent important d'être capable de convaincre les clients, sans se préoccuper de la qualité du produit.
(par contre, pour certains postes, il est dangereux de recruter de trop bons bluffeurs, je pense par exemple aux métiers de comptables ou d'ingénieurs..)


Bref. Il ne faut pas oublier que si le poker a autant de succès, c'est aussi parce qu'en jouant, un grand nombre de joueurs espèrent pouvoir échapper au circuit professionnel classique..



Pour finir sur une note un peu plus gaie, un peu de pub :

je vous invite à vous renseigner sur le tournoi Kill the Champion qui aura lieu le 1er décembre sur Winamax -5€ de buy-in (et un paquet de bounty à se partager)

et à mes amis bloggeurs, je leur annonce mon retour car je participerai au prochain freeroll FPT spécial bloggeurs organisé par davidlpoker !



Et pour parler de 2011 : rendez-vous en Avril pour le salon Poker et Betting Show !

23/11/2010

Objectif : Pokerthon III, J-10

Oulà ! 2 mois sans billets, bientôt on va croire que ce blog est à l'abandon..


Mais oui, je dois avouer que je m'écarte de plus en plus du poker :

- Côté freeroll :

Ma dernière apparition date du King 5, où je n'ai même pas passé le 1er tour.
Winamax m'a un peu dégouté en réservant les dernières manches de qualifs aux joueurs ayant effectué un dépôt, même si on peut se dire que c'est de bonne guerre après tout.
Pas motivé non plus pour les autres freerolls : dommage pour le France Poker Tour (pourtant un super évènement) et encore plus dommage pour les tournois entre bloggueurs (comme le " WPT Marrakech" Blogger Challenge organisé par Xewod en Novembre)


- Côté realmoney :

Impossible de reprendre mon rythme d'"avant-Arjel".
Fini le "multitabling" et la douzaine de tables de SnG ouvertes simultanément. Il n'y a pas assez de trafic sur les rooms en .fr , et ce même sur Pokerstars.fr (leader actuel) le week-end..
Reste le Cash Game, mais ça n'a jamais été mon fort, donc vu que je joue peu (voir pas du tout) en ce moment, je risque plus d'y cramer ma bankroll qu'autre chose.


- Côté live :

Pas de vacances prévues à Las Vegas pour l'instant, mais un petit tournoi bien sympathique :
Le Pokerthon que j'avais déjà fait l'année dernière.



Ça se passe dans le 92, à La Garenne Colombes.
Et c'est pour la bonne cause puisque les revenus de l'événement (buvette + sponsors) sont reversés au Téléthon.
J'ai lu sur le blog que Winamax était partenaire officiel, ça veut dire qu'il y aura sans doute quelques goodies à gagner :)

Si vous voulez participer, je pense que c'est un peu tard (déjà 300 pré-inscrits pour 240 places) mais vous pouvez toujours essayer ..



Ci-dessus une vidéo du Pokerthon de 2009 postée par l'association La Garenne Jeunesse. Bravo au passage à tout ceux qui participent (gracieusement faut-il le rappeler) à l'organisation.

13/09/2010

Une situation délicate.. + quizz !

Samedi dernier, je me suis retrouvé face à une décision difficile lors d'un SnG live.

Même si le bon move est de jeter ma main au flop, voici comment s'est déroulée l'action :



9 joueurs, caves de départ à 1000 chips.

Après la période de rebuy, je suis à 1800 chips (soit un peu moins de la moyenne à 2000).

Les blinds sont à 10-20 (oui, on fait toute la période de rebuy sans augmenter les blinds),
je suis au hijack et j'ai

Préflop : UTG+2 raise à 40. Je paye. la SB re-raise à 100, que UTG +2 et moi callons.

Flop : . SB bet 80. UTG+2 call. Je call aussi. A ce stade je n'ai rien, mais cette petite continuation bet me donne la possibilité d'aller voir la turn pour pas cher.

Turn : . SB bet 100. UTG +2 raise à 200.
Cette carte est celle que j'attendais car elle me donne des possibilités de quinte et/ou de flush. Je call.

La SB pousse alors son tapis, soit un total de 850 chips. UTG +2 pousse lui aussi son tapis à 1060 (860 à rajouter pour moi).


C'est là que ça devient délicat :
Les deux me battent probablement, mais si je touche, j'ai la possibilité de prendre un énorme pot ici.

Le pot fait 20+100*3+80*3+850+1060+200=2670
et le call me coute 860 (alors qu'il me reste 1420).


Après réflexion, j'ai suivi mon instinct et j'ai choisi de call.
SB avait , UTG+2 avait . La river fut le , donc pas de miracle pour moi, mais grosse chatte pour UTG+2 qui triple son tapis..



Ce call était-il justifié ?


Outs en ma faveur : les 4 T + les trèfles restants : 4 + 9 = 13. J'ai donc 28,8% (= 13/45) de chance de remporter le coup.


Espérance de gain : 29%*(2670) +71%*(-860) = 771 - 611 = + 160
D'un point vu mathématique, ce call est donc un "bon call" (rentable sur le long terme).

Le problème est que ce calcul ne prend pas en compte le fait qu'en cas de perte, je me retrouve très short stack.
(en fait, je joue presque mon tournoi sur un coup à une chance sur trois, alors que je peux encore fold et attendre de meilleurs spots)
D'un autre coté, c'est un tournoi et il faut prendre des risques si on veut aller loin..


Vous, à ma place, en supposant que vous êtes assez donk pour vous foutre dans une situation pareille, auriez-vous callé ce double all-in ?




Question bonus pour les matheux :
Si on suppose qu'UTG+2 surrelance toujours à tapis après la SB, quel doit être son stack de départ pour que ce call deviennent mathématiquement un "mauvais call" ?

17/08/2010

Les meilleurs sucres..

C'est pour faire plaisir à Brduke (qui réclamait mon retour) qu'il me fallait rédiger une petite note..

Le sujet s'imposa de lui même lorsque je suis tombé sur ces sucres dont la forme ne m'a pas laissé indifférent..

Nous serons d'accord pour dire que ces sucres doivent être meilleurs que les autres, forcément :)

les meilleurs sucres


Si vous l'ignoriez, nous avons aussi dans le même style les meilleurs gateaux apéro ..

20/07/2010

Le poker en .fr ne me va pas du tout

Les 2 dimanches consécutifs de protestation ont porté leurs premiers fruits : pokerstars.fr a finalement diminué le rake imposé en Cash Game.
La menace pèse maintenant sur d'autres opérateurs qui ont eux aussi profité de la taxe de l'Etat pour augmenter leurs rakes. (voir ce comparatif des rake par opérateur publié sur Club Poker)

Une opération "réussie" pour les joueurs de Cash Game, mais sans conséquences pour moi car je suis -ou plutôt j'étais- un joueur de Sit&Go.

Avant l'ouverture du marché (un mot très mal choisi), j'étais en positif sur les Sit&Go multitables en micro buy-in.

Traduction pour les non-initiés :
Sit&Go : format de jeu en mode tournoi. les joueurs versent un montant à l'inscription et la cagnotte est partagé entre les premiers. Par rapport au Cash Game, il y a davantage de stratégie (le jeu varie suivant le moment du tournoi et le montant des tapis) et les pertes ne dépassent pas les buy-in.
multitables : chaque tournoi a lieu sur plusieurs tables (et non une seule). Mes tournois de prédilection étaient ceux réunissant 45 joueurs (9x5 tables)
micro-buy-in : les frais d'entrée étaient de 1,10$ (0,10$ de taxe par la salle de jeu) et de 3,25$ (0,25$ de taxe)

Simultanément donc, j'ouvrais entre 6 et 10 tables de ces petits tournois, et parvenait souvent dans les places payées. Assez souvent en tout cas pour que cela soit rentable.


Depuis que les sites en .fr sont ouverts, c'est la catastrophe :

- il faut attendre 5 à 10 minutes pour qu'assez de joueurs soient inscrits et que le tournoi démarre. Avant, cela prenait 30 secondes, à n'importe quel moment de la journée. Nous sommes maintenant restreints à ne jouer qu'entre français, alors que des milliers de joueurs à travers le monde sont connectés.
- les Sit&Go multitables à 45 joueurs n'existent plus, je suis obligé de me rabattre sur les tournois à 18 ou 27 joueurs, où la cagnotte est moins intéressante.
- pour les mêmes buy-in (1€ et 3€), la taxe est passé de 9% et 7,6% à 10%

En ce moment donc, je n'ai pas la patience d'attendre 45 minutes pour avoir mes 10 tournois d'ouverts. Je suis obligé de me contenter de 2 ou 3 tables pour ma session d'une heure, mais le volume n'est pas suffisant pour contrebalancer la variance et le poids de rake, d'autant plus que cela fait plusieurs mois que le poker n'est plus une activité à plein temps.


De toute façon, si vous avez vu cette émission débat C dans l'air sur les jeux en ligne, vous savez maintenant que pour les opérateurs, les paris sportifs et hippiques sont les produits d'appel, et que le poker est considéré comme le produit rentable.

Oui, les joueurs de poker sont perçus comme des vaches à lait. Une belle façon de voir notre passion : on nous prive du plaisir de jouer avec des joueurs des quatre coins du globe pour mieux nous taxer, et qu'importe si cela nous ennuie.

Ceci m'a inspiré cette illustration pour un concours de photos/vidéo de Poker Académie "anti-Arjel" (suivre le lien pour en savoir plus) :

poker vache à lait

Si rien ne change, ce n'est pas l'addiction qui aura disparu, mais les passionnés du poker en ligne eux mêmes.

03/07/2010

ARJEL : Les joueurs de poker en ligne se mobilisent

Petit retour dans le temps :

En Avril 2010, la loi libéralisant les jeux en ligne a été votée par l'Assemblée : Pour être autorisées à proposer leurs services sur le territoire français, les entreprises devront payer une taxe à l'Etat et être homologuées par l'ARJEL.

Début Juin 2010, les premières licences sont délivrées par l'ARJEL : les sites de paris lancent leurs campagnes de pub, et les sites de poker en ligne commencent à ouvrir leurs tables en argent fictif.

Fin Juin 2010, les salles de poker en .FR ouvrent leurs tables en argent réél et les joueurs sont stupéfaits de la taxation (rake) qui leur est imposée.


Avec ce rake, il y a moins d’argent redistribué.
Du coup, les joueurs gagnants gagneront moins, et les joueurs perdants perdront plus vite.


Sur les forums (WAM-Poker), on publie des tableaux comparatifs :


Comparatif des taxes en Sit and Go





Comparatif des taxes en MTT (tournoi multitable)




On n'oublie pas que WAM est très lié à Winamax (d'où l'intérêt pour eux de publier ces comparatifs) mais les taux restent scandaleux.

Sur les Sit and Go à petits buy-in dont j'étais habitué, le rake passe de 8% sur pokerstars.com à 15% sur pokerstars.fr ! De quoi entamer sérieusement mon ROI qui tournait autour des 10%-15%.. et qui va s'effondrer à 5% si rien ne bouge..

Sur Club Poker, un appel au boycott de Pokerstars est lancé pour le dimanche 4 Juillet, pour les forcer à baisser leur rake.
On peut trouver aussi sur ce topic des modèles de lettre à envoyer aux décideurs [ARJEL - Rooms - les Elus] pour signifier notre mécontentement.

Quant aux bloggeurs poker, voici ceux qui soutiennent et relayent cette mobilisation :
Las Vegas Poker Food
Pokerfred
ifu84
cartermd
mgl.poker

Rincevent
Karadonk
alkris
balumba
brduke

N'hésitez pas à me laisser un commentaire si vous souhaitez que j'ajoute votre nom sur cette liste.

24/06/2010

check river ? value bet bien sûr !

La river tombe. Votre adversaire check et c'est à vous de jouer.
Votre jeu est fort, mais il y a des chances que votre adversaire ait mieux.
Que faire : check ou value-bet ?

Ci-dessous des exemples de mauvaises (ou très mauvaises) décisions que j'ai prises ces derniers mois dans ce spot :


1- exemple 1 : la prudence qui rapporte peu

Cash game 1-2$ au Bellagio (lors de mon séjour à Las Vegas).
Les joueurs à ma table ne respectent pas les raises pré-flop et sont assez agressifs dans l'ensemble.
Je limpe avec AT en position.
Nous sommes 4 joueurs à aller voir ce flop.
Le board : Axxxx.
Le premier de parole, envoie 2 barrels à 2/3 du pot et check la river.

Craignant le check-raise, je check aussi et remporte le coup face à A6.
Je manque le value-bet sur ce coup qui m'aurait sans doute rapporté quelques dollars de plus.

autre problème : La table voit ma main et se rend compte que je suis vraiment tight :/


2- exemple 2 : le mauvais read qui coute cher

SnG Live 10€.
Il reste 4 joueurs et nous sommes à la bulle. Le chip leader (60% des jetons) est très agressif et raise beaucoup préflop.
Ici, il limpe simplement UTG, je choisit d'aller voir le flop au bouton avec A2s.
flop : A4J. Il bet et je call. Mon limp préflop n'indique pas d'As, il peut essayer de voler avec un J ou un tirage.
Turn : 9. Il check. Je mise, il call.
River : 6. Il check et me voyant devant, je bet à hauteur du pot (j'engage les 3/4 de mon tapis restant).
Il call avec A8 et je sauterai quelques tours plus tard, 4e.


Je m'en suis voulu car je mise à turn en prévoyant un check check à la river. Mais j'ai finalement changé d'avis bien que la river soit un blank.
Mauvais read. Et mauvaise décision car il n'aurait sans doute pas payé avec moins bien que moi..
Ce value-bet était trop risqué vu la taille des tapis.


3- exemple 3 : le danger du check-raise

SnG online 1$-45j.
30 joueurs restants. Le tapis moyen est à 2200 environ.
J'ai 6600 et le chip lead (à ma table) à 7000.
blind 100-200.

Le CL mise 600 UTG et je limpe au bouton avec KQ.

Flop : 77J. Il check et je mise 600 dans ce pot à 1400. Il call
Turn : 5. Il check et je mise 1000. Il call encore.
River : K. Il check de nouveau. J'ai exclu depuis le flop le A7 ou 7x et le vois plutôt sur un AJ. Je bet 2000 et il me relance à tapis.
Je rajoute très betement les 2400 restants. Pour constater qu'il a 77.
Ouch. "TILT"





D'instinct, on a tendance à checker la river avec ces mains qui sont bonnes sans être extraodinaires.. et parfois on devrait..


Et même si c'est risqué de miser dans ces situations, cette décision a des avantages :
- il n'y a pas de raisons de ne pas essayer de ramasser un peu plus si on se pense devant.
- si votre adversaire fold, vous pouvez muck, ce qui empeche les autres joueurs d'avoir des infos sur votre jeu.
- vous pouvez même arriver à faire jeter la meilleure main, avec un peu de chance. (comme Benyamine dans cette vidéo des High Stakes Poker ci-dessous)


15/06/2010

Le fold du faible

Sur la lignée du "call de l'espace", voici le fold du faible, aussi appelé le "fold du peureux"



Le tournoi :
Chili Poker
un satellite à 6€ (ticket obtenu la semaine dernière au freeroll des gaulois)
25 joueurs partant
3 places à gagner pour un satellite à 40+4€ au Chilipoker Deepstack Open de Namur et 36€ pour le 4e.


La situation :
blinds 150 300, ante 50
A 5 joueurs left, je suis chipleader avec 10,5k chips.
2 lowstack sont à la table : l'un a 3k, l'autre 5k
A deux places sur ma gauche, vilain est un joueur lose agressif à 9k.
Il m'a pris un gros pot à 6k en callant un raise préflop avec T9 au bouton, puis call mes 2 barrels sur un board TTJ9x. J'ai A8 et check-fold "heureusement" sur la river.

Le coup :
En BB, j'ai et limpe le bet à 1200 de vilain.

flop : . Je bet d'entrée à 900 et vilain reraise à 2,4k.
Le pot s'enflamme, mais je ne veux pas engager mon tapis à ce moment du tournoi. Il peut avoir JK+ ou une overpaire. Je prends bien mon temps, et call, espérant avoir un showdown peu cher.

turn : . Je check. Vilain push ses 5,4k de tapis restants
La situation est trop risquée. Si je paye et perd ce coup je me retrouve lowstack à 1,5k. Trop de mains me battent (un 9x devient probable). C'est la bulle et je décide de rester sage : je fold.


Il retourne pour un tirage couleur max. Je viens donc de fold un 75/25.. sick !!



La suite du tournoi :
Le "bulleux" sortira suite à un malheureux duel AA vs KK ou un K le crucifie à la river.
Quand au 4e, il sortira sur cette main :
Avec 88, il mise 1/4 de son tapis préflop. Vilain le call au bouton.
flop 59T. Il insta push et Vilan call après hésitation avec T2s..

C'etait le jour de Vilain il faut croire :)


Je le retrouverai sans doute jeudi soir pour ce dernier satellite à 44$, et peut-être pour gagner ma place pour le Chilipoker Deepstack Open de Namur (buy-in à 550€..)



Pour revenir au coup décrit :
Pas facile de digérer ce fold sur un 75/25, mais au final, j'ai quand même mon ticket.
Était-ce quand même un bon fold d'après vous ?
Devais-je suivre au flop si je savais que j'allais check-fold sur un tapis (probable) à la turn ?

10/06/2010

A Space Call

(Non, Fred n'a pas l'exclusivité sur les affiches de film..)

Souvent je parle sur ce blog ou sur twitter de mes bad-beat.
Un peu moins souvent, je parle de mes coups mal joués. (Je joue rarement mal faut dire :p)


Pour une fois je vais vous décrire un joli coup sur un tournoi joué cette semaine :

Le tournoi :
Chili Poker
Freeroll des Gaulois
500 joueurs partants
12 places à gagner pour un satellite au Chilipoker Deepstack Open de Namur


La situation :
blinds 400 800, ante 100
A 50 joueurs left, je suis un peu au dessus de la moyenne avec 13k chips.
A ma gauche, un joueur fantasque avec 16k. Quelques mains plus tôt, il a poussé son tapis avec 73 préflop alors que 4 limpers étaient rentrés dans le coup pour sortir un low stack.


Le coup :
En SB, j'ai K2 et tout le monde fold jusqu'à moi. Je limpe. BB (mister fanstasque) check.

flop : A72. Je check. BB insta bet 3k.
Il n'a pas d'As (pas de relance préflop) et sa mise est un peu forte pour une paire de 7, donc je le vois sur un 2 ou sur rien. J'ai un bon kicker.
Je prends bien mon temps, et call.

turn : 5. Je check again. BB insta pousse son tapis (13k dans un pot de 6k)
Ce 2ème overbet est plus que suspect. Il me voit sans doute sur 2 overcards et veut m'empêcher de voir la river. je reste sur mon read. et paye.

Il retoure 92, et aucun 9 ne viendra le sauver sur la river.

Je double-up sur ce "call de l'espace". Après 2h de jeu, risquer son tournoi sur une paire de 2 à la turn c'est sans doute une décision que je n'aurai pas prise lors de mes débuts.


La suite du tournoi :
Pour la petite histoire. Il poussera son tapis (3k) sur la main suivante. Je paye avec A6. il retourne un AT, mais le flop m'apporte de suite un 6. Pas de chance pour lui.


Avec ce gros stack, j'atteindrai sans encombres les places payées en me permettant même de martyriser ma table vers la fin. (100% des mains relancées à la bulle).
C'est un des moments les plus jouissifs au poker : Quand tout le monde se couche sur vos relances.

Le bubble-boy sera d'ailleurs un malheureux qui perdra patience et me relancera avec AK sans fold equity. Rien à faire, j'ai K5 et je touche mon 5. Dommage pour lui car il y avait plusieurs petits tapis qui allaient sauter.



Votre avis :
D'accord c'était un freeroll, d'accord c'était un boulet et ça sentait le tilt, mais auriez-vous osé caller avec cette main, dans cette situation ? Vos réponses m'intéressent :)

01/06/2010

La FDJ, BarrierePoker.fr et mon avis sur l'ouverture du marché

Nous avons assisté ces derniers mois à la mise en place d'un "sans-doute" futur géant du poker français.



Petit retour dans le temps :

En Janvier 2010, on apprenait que la FDJ et le groupe Barrière signaient un partenariat annonçant la création d'une offre commune de poker en ligne.

En Avril 2010, la loi libéralisant les jeux en ligne a été votée par l'Assemblée


Le 28 Mai 2010, naissance de LB Poker.
Un arrêté approuve la prise de participation financière par la société La FDJ au capital de LB Poker pour un montant de 8 millions d'euros (voir le site legifrance.gouv.fr)
Le capital de LB Poker se fractionne ainsi :
44% FDJ
44% Groupe Barrière
12% On Line Gaming 3D (une jeune société apportant les solutions techniques)


Le 31 Mai, la demande d'agrément "poker" auprès de l'ARJEL est déposée pour la marque BarrierePoker.fr dont le logo laisse clairement voir le partenariat avec FDJ




Le 1er Juin, conférence de presse : la marque BarrierePoker.fr est officiellement lancée.




Alors, dans 6 mois, jouerons-nous tous sur BarrierePoker.fr ?
C'est difficile à dire. Mais je constate qu'après des années d'immobilisme, ça avance très vite.



Voici comment je résume cette ouverture de marché.
Beaucoup de joueurs pestent contre cette ouverture très contrôlée, mais elle n'a pas que des mauvais cotés :


Les mauvais cotés :
- un jeu moins rentable. Devant payer une taxe supplémentaire sur chaque tournoi / main de Cash Game, il sera plus dur de dégager du profit sur le long terme.
- un trafic moins dense : ne pouvant jouer qu'entre français, il y aura moins de joueurs à disposition.
Finis les cagnottes à 6 chiffres des tournois du dimanche proposés par les géants mondiaux (Pokerstars / Fulltilt).
Finis aussi les tournois de 180 joueurs qui ne mettent que 30 secondes à se remplir.


Les bons cotés :
- du débutant. Les grandes campagnes de pub vont amener de nouveaux joueurs sur nos tables, et ils n'auront pas un très bon niveau au départ.
- la sécurité : le risque de voir un transfert (cash-out) bloqué par sa banque disparait.
- du budget "en plus" pour l'état. L'État français contrôle l'ouverture du marché en s'emparant d'emblée d'une part du gâteau. C'est tant mieux pour nous les contribuables, à défaut d'être le mieux pour nous les joueurs (voir les mauvais cotés).
- beaucoup d'argent sera généré. Les médias poker se rentabiliseront par la pub, l'industrie du jeu va créer des emplois, de nouveaux tournois s'organiseront. Le monde du poker sera plus actif.




Certains joueurs pros ou semi-pros envisagent sérieusement de partir à l'étranger, certains autres imaginent pouvoir contourner la loi en utilisant des proxys -serveurs vous donnant une autre adresse IP- pour pouvoir continuer à jouer comme aujourd'hui.


Personnellement, j'installerai sans doute ce BarrierePoker.fr, au moins pour tester le logiciel.. et je ne pense pas être le seul.
FDJ est désormais de la partie, car même si elle a perdu son monopole, elle bénéficie d'une très bonne image.

25/05/2010

Boku87, un multitableur vraiment fou !

C'est le deuxième challenge de ce genre accompli par le joueur en ligne allemand Boku87, de son vrai nom Thomas Boekhoff


En Mars 2009, il avait annoncé sur le forum 2+2 être capable de gagner 10k$ en partant d'une bankroll de 100$, en l'espace de 15 jours, uniquement sur des SnG à 18 et 45 joueurs, et en low limit (16$ de buy-in max).

Ils étaient nombreux à avoir misé sur son echec, mais il avait finalement cloué le bec à tout le monde en parvenant à son objectif en 12 jours seulement.

(plus d'info sur ce 1er défi : le premier challenge de Boku87)



En Juillet 2009, il s'était alors lancé un nouveau challenge : convertir 5$ en 100k$ en un an.
Dix mois lui ont en fait suffit pour réussir ce nouveau défi.



Sachant qu'il est capable de gagner 10k$ en 12 jours, ce défi pouvait sembler "facile", mais il lui fallait surtout être à la hauteur sur 2 points :
- Le départ : partir de 5$ était assez délicat. Trop risqué de tout miser sur 5 tournois à 1$, il a donc choisi un mix de cash game micro-limit et de petits SnG pour décoller.
Voir son plan de bankroll management mis au point au début du challenge.
- la longévité : jouer en multitable sur 40-50 tables en continue pendant 8h sur 12 jours, ça va.

Mais sur un an, il faut tenir le coup ! A la fin de son challenge, Boku87 avait atteint les 45000 tournois joués.


Voici un screenshot de son cashier Pokerstars :




Sa courbe de gain :




Une courbe qui atteint "seulement" les 50k$, car le reste a été obtenu grâce aux diverses bonus et promotions de la room, et surtout grâce au rakeback :




Pour ceux qui l'ignore : Le rakeback est le "retour" au joueur. Lorsque la salle touche de l'argent grâce à vous, elle vous reverse un % de cette somme (autour de 30%) si vous avez un volume de jeu suffisant. (ici, Boku87 a atteint le statut Supernova, un des meilleurs statuts, donnant droit à un bon retour).


Maintenant qu'il est sponsorisé par Pokerstars, il est même probable qu'il ait droit à un rakeback de 100%..


Au delà du "hard-core multitabling", (voir la fameuse vidéo où il joue sur 51 tables simultanément) son temps de jeu reste raisonnable :
45000 tournois / 10 mois = 150 tournois par jour si il joue tout les jours.
Soit 3 sessions d'1h, si il joue 50 tables à la fois.


Par contre on peut vraiment admirer sa capacité à encaisser la variance sans altérer son jeu..
Sur le graph ci-dessus, on voit que sur une durée de 5000 parties, il est capable de faire des chuttes de 5k à 10k$ avant de repartir. Ça donne une idée de l'impact que peut avoir le hasard sur le long terme..


Pour beaucoup de joueurs, Boku87 est un peu un super héro.

Sanboku, illustration trouvé sur ClubPoker



Sur son blog, héberge par Pokerstars, Boku87 nous livre son impression :
"The secret to being successful it to continually try to play, always work on your game and try to improve. If you do this, and if you put in enough hours, you also have the chance to build up a big bankroll. That's what this challenge was all about - to proof that it is possible to build a huge bankroll from very small amounts."


Puissent ces quelques mots vous inspirer..

17/05/2010

Vidéo : La première apparition TV d'Elky

Ca date un peu (2002) mais cette émission Capital n'a pas de prix :

A l'époque, Elky - Bertrand Grospellier de son vrai nom - venait de débarquer en Corée du Sud, avait une belle coupe de cheveux, et voulait devenir joueur pro de Starcraft.

















Depuis, il s'est mis au poker, Pokerstars est son sponsor, et son palmarès est déjà impressionnant : voir l'Hendon Mob d'Elky

12/05/2010

What's up dans la blogosphère poker ?

Actuellement plus actif sur mon twitter que sur ce blog, il me fallait un peu de contenu pour actualiser ce blog.
C'est chose faite avec ce tour rapide de l'activité récente des blogs poker :


1- Le vote des "blogscars", initié par Fred alias D8.
Elu meilleur blog poker, avec ma voix entre autres, Vie de Fish, le blog de Claire Renaud (qui rédige aussi de très bon articles pour le site MadeInPoker).





2- La carte des bloggeurs, initié par Kof



Afficher la Carte des blogueurs sur une carte plus grande


Cela pourrait donner l'occasion aux bloggeurs poker qui ne se connaissent pas encore de se rencontrer IRL, et pourquoi pas à des salles de poker d'organiser un tournoi Bloggueur avec plusieurs étapes réparties sur toute la France (on peut rêver)




3- Le Freeroll Média sat SCOOP-38 , invitation lancée par Lipa le week-end dernier, sur Pokerstars.
130 joueurs issus des médias au départ, 5 tickets à 109$ à remporter.
Je sors 36e sur un coinflip 77 vs AK, mais j'ai la joie de voir 2 bloggeurs aller jusqu'au bout dont Rincevent, élu "blog le plus drôle" aux blogscars.






4- Le Freeroll 'I Like Poker Academie', sur Betclic, initialement prévu dimanche 9 Mai, et reporté au dimanche 16 Mai.
Une dotation de base de 1000€ + 1€ par fan supplémentaire de la page Facebook de Poker-Academie
Un concept sympa, d'autant plus qu'il est ouvert à tout le monde. C'est le moment de vous inscrire sur Betclic si ce n'est pas encore fait.



5- Un championnat "league Bloggers vs Héricourt poker club" sur Winamax, lancé par raver2046.
Cinq manches à venir dans le prochain mois, et sans doute quelques tickets à 100$, pour un satellite à l’EuroShortHanded de Dublin



A suivre donc..