13/09/2010

Une situation délicate.. + quizz !

Samedi dernier, je me suis retrouvé face à une décision difficile lors d'un SnG live.

Même si le bon move est de jeter ma main au flop, voici comment s'est déroulée l'action :



9 joueurs, caves de départ à 1000 chips.

Après la période de rebuy, je suis à 1800 chips (soit un peu moins de la moyenne à 2000).

Les blinds sont à 10-20 (oui, on fait toute la période de rebuy sans augmenter les blinds),
je suis au hijack et j'ai

Préflop : UTG+2 raise à 40. Je paye. la SB re-raise à 100, que UTG +2 et moi callons.

Flop : . SB bet 80. UTG+2 call. Je call aussi. A ce stade je n'ai rien, mais cette petite continuation bet me donne la possibilité d'aller voir la turn pour pas cher.

Turn : . SB bet 100. UTG +2 raise à 200.
Cette carte est celle que j'attendais car elle me donne des possibilités de quinte et/ou de flush. Je call.

La SB pousse alors son tapis, soit un total de 850 chips. UTG +2 pousse lui aussi son tapis à 1060 (860 à rajouter pour moi).


C'est là que ça devient délicat :
Les deux me battent probablement, mais si je touche, j'ai la possibilité de prendre un énorme pot ici.

Le pot fait 20+100*3+80*3+850+1060+200=2670
et le call me coute 860 (alors qu'il me reste 1420).


Après réflexion, j'ai suivi mon instinct et j'ai choisi de call.
SB avait , UTG+2 avait . La river fut le , donc pas de miracle pour moi, mais grosse chatte pour UTG+2 qui triple son tapis..



Ce call était-il justifié ?


Outs en ma faveur : les 4 T + les trèfles restants : 4 + 9 = 13. J'ai donc 28,8% (= 13/45) de chance de remporter le coup.


Espérance de gain : 29%*(2670) +71%*(-860) = 771 - 611 = + 160
D'un point vu mathématique, ce call est donc un "bon call" (rentable sur le long terme).

Le problème est que ce calcul ne prend pas en compte le fait qu'en cas de perte, je me retrouve très short stack.
(en fait, je joue presque mon tournoi sur un coup à une chance sur trois, alors que je peux encore fold et attendre de meilleurs spots)
D'un autre coté, c'est un tournoi et il faut prendre des risques si on veut aller loin..


Vous, à ma place, en supposant que vous êtes assez donk pour vous foutre dans une situation pareille, auriez-vous callé ce double all-in ?




Question bonus pour les matheux :
Si on suppose qu'UTG+2 surrelance toujours à tapis après la SB, quel doit être son stack de départ pour que ce call deviennent mathématiquement un "mauvais call" ?

11 commentaires:

Rincevent a dit…

Perso je n'aurais pas callé parce que j'aurais jeté au flop n'ayant rien touché...

zmasters a dit…

Idem, fold au flop. Et même dans l'autre cas, j'aurais foldé turn.

aldanjah a dit…

Ok ok je suis d'accord pour le fold au flop.
Par contre je suis le seul à trouver que le call à la turn n'est pas si mauvais que ça ?

JcDuchemol a dit…

Dans ton calcul, tu comptes deux fois le 10 de trèfles, pour la quinte et pour la couleur. Tu arrives à 26.66% avec ce 10 en moins pour une espérance de gain de 80 au lieu de 160.

Du coup, au lieu de prendre un risque de 860 pour un gain de 160 (ROI 18%) tu le fais pour un gain de 80 (ROI 9%). Vraiment risqué.

Maintenant, c'est plus facile de réfléchir en faisant les calculs, sur le coup, j'suis pas sur de ne pas suivre.

Nantais a dit…

Le probleme est de rentrer dans des coups comme ca ou, tu est pas terrible pre-flop, tu as rien, tirage rien au flop, et tu call quand meme.

Alors évidement, si tu as callé au flop avec absolument rien, c'est pas pour folder sur cette turn.

Mais ta demarche, meme si tu as fais des calculs d'equité, est dès le debut plus proche du gambling.

C'est pas comme si tu jouais en CG avec une tres grosse profondeur.

Voilà mon avis un peu severe.

JcDuchemol a dit…

Tiens, y'a un truc qui me chagrinais en repensant à ton calcul et il y a une autre erreur. Lorsque tu fais ton call, tu connais 6 cartes (les deux tiennes et les 4 du board), et il reste donc 48 cartes inconnues.

Pour ton calcul tu dois donc considérer 48 cartes restantes au lieu de 44 (d'ailleurs tu as mis 45) car au moment de ton call tu ne peux pas savoir si les deux autres ont un trèfle ou pas.

Du coup, ça te donne 12 outs sur 48 cartes, soit pile 25% de chance. Cette fois, en refaisant le calcul, tu arrives timidement à 22.5 de gain. Le gain est vraiment trop faible pour que ce soit rentable de suivre en mettant en péril ton tournoi.

Comme les autres, je dirais que le problème vient du call au flop sur lequel tu n'as rien et tu ne peux espérer aucune carte qui te rende gagnant à la turn, au mieux, tu améliore ta main pour peut être obtenir un tirage.

aldanjah a dit…

correction des calculs : (merci JcD)
effectivement j'ai 4+8=12 outs au lieu de 13.
et il reste 52-2-4 = 46 cartes dans le paquet.
la proba de win est donc de 12/46=26%
l'espérance de gain passe donc à
26%*(2670) +74%*(-860) = 696 - 636 = + 60
soit un ROI moyen de 60/860= 7% en callant sur le long terme :/

aldanjah a dit…

Nantais a raison. Je pars dans des calculs pour justifier mon call à la turn, mais c'est moi qui ai tord. J'aurais dû lâcher cette main au flop.
Ça m'apprendra à trop gambler :)

clemzy a dit…

Une baignoire se remplissant à 4L d’eau toutes les 47s, si je commence à remplir ma « bainéhuhoire » à 19h12 sachant qu’il y a un trou dans ma bainéhuhoire laissant échapper 9L d’eau toutes les 9s, si je fais une interruption de remplissage de ma baignoire à 20h16 que je reprends à 20h19, tout en sachant que pendant les 4 dernières minutes de remplissage j’ai essayé de boucher le trou avec la moitié de mon doigt, à quelle heure aurais-je 29L d’eau dans ma bainéhuhoire ?

JcDuchemol a dit…

Vu que ton trou laisse échaper 1L par seconde alors que ton débit est de 0.08L par seconde, tu n'arriveras jamais à remplir cette baignoire, c'est nul ^^.

Même si pendant 4 minutes tu bouches à moitié le trou de la baignoire, il laisse encore échaper 0.5L par seconde... Soit toujours plus que ton débit.

Un autre problème mathématique à soumettre? :)

Plombier versailles a dit…

Je commence à surchauffer, j'ai de la marge de progression encore OO