07/08/2008

Quand ca veut pas ..

Difficile d'accrocher quelques dollars en ce début de mois de Août...

Petit série de défaites en SG à 1.10$ -45joueurs, avec pour commencer un KK en arrivant en finale table où je suis alors 6eme sur 9. Je relance x2 au bouton, all-in de la BB qui a 2 fois mon stack. Je call et il montre KJs.. qui touche couleur.. Je sors..

Je croyais que j'étais définitivement guéri du tilt, mais non, cette main craquée à ce moment du tournoi m'a fait très mal..

Je sors un peu bêtement sur 3 autres tournois..
dont notamment un J8s au bouton sur lequel je m'enflamme alors que je suis large.. Un limper, je raise x3, le limper call. Un flop avec 2 7 9, je mets mon tapis (3 fois le pot). Il me paye et montre A9s. Quel donk je fais..

Ensuite je décide de resserrer le jeu, mais pas beaucoup de réussite sur les coin-flip sur lesquels je re-raise pré-flop à tapis.. :
- un 66 qui se heurte à un A-10 qui touche
- un AK qui tombe face à un KQ d'un gambleur..
- un AQ qui ne touche pas face à 10-10

Quand je me mets à jouer tous les coin-flip possible, et surtout face à n'importe qui, c'est pas bon signe..

Enfin, je sors sur QQ re-raisé à tapis en SB. Payé 2 fois par 88, qui me couvre et 77, en low stack. Un 7 au flop, je suis encore dans la course face au 88, mais un 8 à la turn m'achève...

Bref, il y a des jours où ça veut pas..


Tout n'est pas si négatif, car je me suis qualifié hier au Round 1 du Club Poker Summer Championship, et ce du premier coup. Ça se passe sur pokerstars, 700 partants, les 100 premiers étaient qualifiés. Facile donc :)
Il parait que j'ai déjà gagné une casquette (wahoo!) comme tous les qualifiés, mais il y a d'autres lots intéressants comme des iPod, des Wii, des écrans TV, et 1 package EPT en premier prix..




Bref, c'est facile de se qualifier (2 tournois par jour) et c'est gratuit (il faut juste être membre du Club Poker, donc suivez CE LIEN si ça vous intéresse (dates et heures des tournois, modalité de qualifications, lots...)

Pour ceux qui sont déjà qualifié, RDV dimanche :)



Pour finir, voici le quizz n°4 :

Ça se passe en cash game NL 0.05-0.10, et je viens d'encaisser un gros pot à la main précédente en payant la raise all-in au flop (2 6 8) d'un agressif avec 10-10. il avait 5-7 mais n'a rien touché.

J'ai AQs et je relance à 0.25, payé par la SB, qui m'a l'air d'être assez tight.

Flop : A 6 10 tout à pic. Il attaque franchement à 0.5 (pot à 0.7). J'ai un as, mais beaucoup de main me battent (A6, A10, AK, 6-6, 10-10). Je ne pense pas qu'il m'ait simple call avec AA ou KK. Il y a aussi et surtout les possibilités de couleurs qui me font peur. Je call pour voir la turn.

Turn : K. il mise encore 0.5 alors que le pot fait 1.7

Cette carte n'a pas l'air de l'arranger.. Il n'a sans doute pas la couleur, ni de brelan, à moins que ça soit un piège..
Il est tentant de raiser pour qu'il lâche le pot de suite, mais il ne croira pas que j'ai la couleur.. alors ça va dépendre de mon read :

choix 1 : il est sur un simple tirage à pic (Ks-10 ?) et je suis devant. Je le relance et suis prêt à mettre mon tapis en cas de surrelance.
choix 2 : il a un as, kicker inférieur au mien, et pas de pic. Je fais croire à un AK et je relance.
choix 3 : il a une double paire A-6 ou A-10, mais ne lâchera pas sa main en cas de relance. Je call et vois ce qu'il fait à la river.

Tout ce que je peux vous dire, c'est que je ne me suis pas couché..
Suite de la main : ICI

2 commentaires:

Jeremy a dit…

La force du tilt c'est qu'on croit être à l'abri, et il vient quand on s'y attend le moins... et ça fait très mal. Quand je prends un gros bad beat, je lâche un bon chapelet d'injures supercrades à la face de mon ordinateur. Ma copine apprécie pas trop, mais ça dure que 5 minutes et après ca va mieux.

-> Pour le AQ vs AJ en cash : pas de chance ! Sans être un grand spécialiste du cash , et avec une analyse pt être résult oriented, je dirais
flop : >Rraise à 1,50, s'il call on peut douter de la couleur servie et tu prends le contrôle du coup.
turn : s'il check, Bet3/4 de pot ou 1 pot pour le dissuader d'aller chercher la couleur et peut-être signifier un jeu plus gros que lui ? S'il call ce bet, se méfier car peut avoir AK ou chercher la couleur, idem s'il te reraise, là il peut avoir carrément touché sa couleur (pas beaucoup de % mais au moins t'es fixé...). Du coup :
river : il y a un pique tu dois te préparer à te coucher, et à ne suivre qu'en cas de bet très faible. Ou bien placer un petit blocking bet et folder si reraise.

Vu que tu ne fais que caller flop et turn, il peut te voir avec un A inférieur à lui ou en recherche de couleur (c'est pour ça qu'il ne mise pas à la river, il est courageux et attaque sur un tirage couleur, mais pas téméraire sur un board 4 pique avec seulement le 2ème nuts).

aldanjah a dit…

Pour les insultes après un bad beat, moi aussi je pratique parfois :)
Mais laisser "libre-court" à son énervement doit être néfaste car c'est toujours après des moments comme ceux-là qu'on perd sa capacité de jugement et que le tilt se pointe..
Lorsqu'on prend un bad beat avec sang froid, de manière cartésienne et décontractée (ce n'est que de la proba après tout), on a plus de chance d'éviter le tilt.

Pour le quizz de CG, c'est clair que j'ai été trop passif sur cette main. C'est mal joué, mais comme je venais de gagner le coup précédent, j'ai préféré ne pas m'enflammer avec une main pas si terrible au final.